Ma sélection de logiciels libres

Personnellement, je n'ai pas encore opté pour Linux mais je suis de plus en plus tenté de le faire lors d'un prochain renouvellement de ma machine ou pour prolonger l'usage d'un vieux PC car Linux s'adapte mieux que Windows à une machine peu puissante. En attendant, les logiciels mentionnés ici fonctionnent donc tous au moins sous Windows, la plupart ayant d'abord été conçus pour Linux. Certains sont aussi disponibles pour Mac OS ainsi que d'autres systèmes d'exploitation beaucoup moins courants.
Commençons cependant par évoquer un système d'exploitation libre.

Système d'exploitation :

Totalement libre mais pas toujours gratuit selon la distribution, Linux est basé sur UNIX, un système d'exploitation très utilisé sur les grosses machines des années 80. Il en existe de nombreuses variantes, avec de petites différences selon les usages privilégiés par leurs développeurs mais toutes ont en commun la fiabilité du système et la sécurité des machines sur lesquelles Linux est installé. Naguère réputé réservé aux informaticiens car il fallait souvent l'installer et installer les logiciels manuellement, en mode ligne de commande, il est désormais le plus souvent fourni avec tout ce qu'il faut pour l'installer sans connaissances particulières. De plus, de nombreuses distributions sont livrées avec une sélection de logiciels libres qui vous permettront d'utiliser très rapidement votre machine.

Compresseur et décompresseur de fichiers archives :

7-Zip est un excellent compresseur-décompresseur de fichiers qui permet de travailler avec bien d'autres formats que le seul Zip, le plus répandu sans doute, suffisamment bien intégré aujourd'hui dans Windows (probablement aussi Linux et MacOS) pour que vous n'ayez plus besoin d'un logiciel externe si vous n'utilisez que ce format de compression.

Navigateur web et messagerie :

Agenda :

Comptabilité

Selon vos besoins, je vous proposerai de choisir entre Grisbi, de conception française, bien adapté à nos règles comptables, et GNUCash, actuellement nettement plus complet mais plus déroutant si vous n'avez pas de formation en comptabilité.

Suite bureautique :

Retouche d'images :

Dessin vectoriel :

Mise en page (PAO) :

Pour combiner de manière professionnelle du texte et des images (dessins vectoriels, images bitmap ou photos) pour réaliser par exemple une brochure, une revue ou un catalogue vous pouvez utiliser un traitement de texte mais mieux vaut utiliser un logiciel de PAO.
Je vous propose Scribus. L'aide intégrée n'est encore qu'en anglais et la documentation sur le site (traduite en français) est focalisée sur les polices et les profils de couleurs, deux sujets très importants mais cela ne facilite pas la prise en mains. Cependant, une demi-journée tout au plus m'a suffi pour quasiment maîtriser la création de nouveaux documents et le transfert de documents de format propriétaire en passant par le format EPS. Scribus est un produit professionnel encore en plein développement mais d'ores et déjà parfaitement fonctionnel.
Les seuls reproches que je lui fasse sont de ne pas permettre le réglage automatique des espaces entre mots et entre caractères dans les paragraphes justifiés à gauche et à droite (pour éviter de grands blancs, il vous faudra donc parfois faire les réglages manuellement) et une gestion fastidieuse des césures de mots. On peut espérer que de prochaines versions améliorent ces 2 points. Vous pouvez importer le texte issu de nombreux autres logiciels dont votre traitement de texte favori ou le saisir directement dans Scribus et utiliser son correcteur d'orthographe (accessible uniquement en passant par l'éditeur de texte interne). Scribus permet de petites retouches des images (pratique pour équilibrer la luminosité des différentes photos d'un même document), leur mise à l'échelle et leur recadrage. Il permet également de réaliser de petits dessins vectoriels ou de retoucher des illustrations vectorielles plus importantes issues de logiciels de dessin. Concernant les photos, un gros avantage est qu'il se contente d'enregistrer l'emplacement de chaque photo sur votre disque mais pas la photo elle-même : outre l'avantage d'un fichier Scribus très léger, vous pouvez utiliser la même photo plusieurs fois dans le même document, éventuellement avec plusieurs cadrages ou plusieurs tailles et même dans plusieurs documents, sans devoir la dupliquer et les retouches effectuées hors de Scribus seront prises en compte lorsque vous rouvrirez votre fichier. Si vous devez transférer votre fichier Scribus à une autre personne telle que votre imprimeur, Scribus se charge de regrouper dans le dossier de votre fichier une copie de tous les fichiers liés.
Que vous imprimiez vos documents vous-même ou que vous les transfériez en EPS à un imprimeur professionnel, il y a de fortes chances que l'essayer, pour vous aussi, ce soit l'adopter !

Création de fichiers PDF :

PDFCreator est l'alternative libre et gratuite au plus puissant mais excessivement coûteux logiciel de référence.
Initialement, l'interface n'était fournie qu'en anglais mais un utilitaire permettait de la traduire facilement soi-même dans n'importe quelle langue. Depuis la version 0.9, PDFCreator est disponible d'origine en français.
Une fois installé et configuré à votre goût, il vous suffira de lancer l'impression de votre document vers PDFCreator au lieu de votre imprimante habituelle.
S'il y a un reproche à lui faire, c'est de ne pas savoir créer directement des PDF en conservant actifs les éventuels liens web ou vers des notes de bas de page de votre document d'origine.
Notez que OpenOffice.org (versions 2 et suivantes) permet de le faire. En contrepartie, il vous permettra moins de réglages que PDFCreator. Selon mes besoins, j'utilise donc soit l'export direct en PDF d'OpenOffice.org, soit l'impression d'un PDF par PDFCreator.
Scribus et Inkscape (voir plus haut) permettent eux aussi de générer directement des PDF sans utiliser PDFCreator. Selon le but de votre PDF, je vous conseille de comparer les deux solutions : le fichier créé par PDFCreator sera souvent plus léger mais il arrive qu'il soit incomplet.

Modifier des PDF

PDFCreator vous permet d'ajouter l'un derrière l'autre plusieurs documents PDF ou, plus facilement, de ne générer au format PDF que certaines pages, exactement comme vous pouvez choisir de n'imprimer que des pages sélectionnées avec un traitement de texte. Toutefois, ceci revenant à imprimer les pages choisies, vous vous exposez à une perte de qualité par rapport à l'original.
Pour éviter cette perte de qualité ou créer un PDF unique composé de pages provenant de divers documents, il existe au moins ces 2 solutions :

PDFArchitect est proposé lors de l'installation de PDFCreator et peut être téléchargé depuis le site de PDFCreator ; il est libre mais pas totalement gratuit et, à moins d'un usage très basique, vous devrez acheter les modules spécifiques nécessaires pour utiliser les fonctionnalités les plus importantes.

PDFSplitAndMerge offre moins de fonctionnalités mais il est libre et totalement gratuit. Si vous n'avez besoin que de supprimer, ajouter ou réorganiser les pages d'un ou plusieurs documents PDF sans perte de qualité, il vous donnera satisfaction. Par contre, si vous voulez pouvoir modifier une partie de texte à l'intérieur d'une page sans chambouler la mise en forme, même si vous ne possédez pas la police utilisée, PDFArchitect reste le logiciel libre qui convient sous réserve d'acheter le module correspondant.

Travailler avec des fichiers PS et/ou EPS :

Scribus et PDFCreator (voir plus haut) font tous deux appel à GhostScript, un logiciel très puissant pour créer, afficher, imprimer, des documents au format PostScript (PS et EPS). Si vous utilisez ces deux logiciels, vous pouvez opter pour une version de PDFCreator (si elle est toujours proposée ce qui ne semble plus le cas) sans GhostScript et de télécharger séparément celui-ci.
Si voulez uniquement visualiser et imprimer des fichiers PS ou EPS (ainsi que des PDF), le logiciel GSview est une excellente solution libre malgré sa petite taille (environ 1,5 Mo seulement). GSView vous sera aussi très utile pour produire un fichier image JPEG à partir d'un PDF.
Comme GhostScript est très difficile à utiliser directement, une extension de GSview, pstoedit permet d'exploiter beaucoup plus facilement ses fonctionnalités de changement de format des fichiers PS et PDF.

Publication et gestion collaboratives de contenu Internet :

De conception française, SPIP ("Système de publication pour l'Internet") est utilisé par les auteurs de nombreux sites collaboratifs francophones. En 2014, il semble cependant largement dépassé par de nouveaux outils, beaucoup plus ergonomiques tels que Wordpress.
D'autres produits libres sont disponibles dont Lutèce développé par la Ville de Paris pour réaliser ses propres sites portails ou Joomla.

Client et serveur FTP :

FileZilla et FileZilla Server (une seule adresse web) ne sont disponibles que pour Windows.
Le client FTP FileZilla est le logiciel à utiliser pour transférer vos fichiers vers ou depuis un serveur FTP tel que celui de l'hébergeur de votre site web s'il offre cette option.
FileZilla Server n'est à utiliser que si vous souhaitez utiliser votre propre machine en tant que serveur web pour mettre des fichiers à disposition d'autres utilisateurs via Internet ou via un réseau de machines non compatibles entre elles (je m'en suis servi de 2004 à 2009 pour relier un Mac et un PC). L'interface officielle de FileZila Server n'est disponible qu'en anglais (un correspondant m'en a envoyé une version traduite dont il ignorait la source) mais je propose une aide, en français, à l'installation de ce logiciel.

Plus de logiciels libres :