Les musées de Tournus

L'hôtel-Dieu - musée Greuze

Situé au Centre Ville, à 5 minutes de marche de l'Abbaye, l'hôtel-Dieu - musée Greuze est ouvert au public en tant que musée hospitalier depuis le 1er juillet 1999 après 11 ans de travaux de restauration et d'aménagements.
Il abrite aussi le musée Greuze (musée d'art), ouvert au public depuis l'été 2000.
En 2004, environ 13 000 personnes ont visité l'hôtel-Dieu - musée Greuze de Tournus (environ 1 200 à 1 300 de plus qu'en 2003).
Le musée est ouvert du dernier week-end de mars au 1er week-end de novembre inclus, de 10 h à 13 h et de 14 h à 18 h tous les jours sauf le mardi.
Les groupes sont admis toute l'année sur rendez-vous.
Plus d'infos: tél. ++ 33 (0)3 85 51 23 50.

Maison médiévale - 59 ko L'entrée du musée se situe dans une très belle maison médiévale entièrement restaurée.

Construit au XVIIe s. puis agrandi jusqu'à la fin du XVIIIe s., l'Hôtel-Dieu de Tournus, ensemble architectural de grande qualité, ne craint pas de rivaliser avec ses voisins de Louhans et de Beaune.

A l'intérieur, on admirera la peinture du plafond de bois de l'apothicairerie, un décor resté oublié pendant plusieurs siècles.
Une belle peinture sur toile provenant du plafond de cette salle (elle masquait la peinture actuellement visible) a été restaurée et est désormais exposée au plafond d'une autre salle de mêmes dimensions.
Toujours dans l'apothicairerie, on prêtera attention au superbe mobilier de cette pièce : une riche collection de faïences de Nevers présentée sur des étagères de bois ornées de colonnettes et de dorures.
Chose extrêmement rare, l'Hôtel-Dieu de Tournus possède non pas une mais deux apothicaireries ! La seconde provient de l'ancien hospice de la Charité. La maison de retraite de la Charité ayant été transférée à l'hôpital de Belnay fin 2010, le conseil d'administration de l'hôpital souhaitant mettre en vente le bâtiment désaffecté a accepté de transférer le mobilier (de magnifiques boiseries du XVIIIe siècle) et le carrelage de l'apothicairerie de la Charité dans une salle de l'Hôtel-Dieu. Cette nouvelle apothicairerie se visite depuis le printemps 2011.
Musée Greuze de Tournus, salle des maladesOutre les lits clos des salles des malades, les plafonds de bois ouvragé de ces salles sont d'un grand intérêt esthétique.
Accessible depuis la salle des soldats, un jardin de "simples" (plantes médicinales) permet de faire mieux connaissance avec les pratiques pharmaceutiques de l'époque... guère plus rassurantes que les pratiques médicales que l'on comprendra en regardant les instruments qui garnissent les vitrines !

Réaménagé après plusieurs années de fermeture (l'ancien bâtiment nécessitait des travaux trop importants non réalisables dans des locaux occupés), le nouveau musée Greuze se situe dans l'hôtel-Dieu. Les locaux plus vastes permettent une meilleure mise en valeur des collections et une circulation plus aisée des visiteurs.
Le musée Greuze possède une importante collection d'animaux naturalisés qui n'est pas présentée par manque de place.
Des pièces archéologiques rares et d'un grand intérêt scientifique sont exposées : on notera en particulier une trousse d'ophtalmologiste d'époque gallo-romaine trouvée dans le lit de la Saône.
Statue de Greuze - 59 koBien évidemment, l'œuvre du peintre et graveur local J.-B. Greuze, 1725-1805) figure en bonne place dans les collections : tableaux (6 originaux dont 2 autoportraits de l'artiste et une "Etude pour Septime Sévère et Caracalla" acquise fin 2004) et dessins sont exposés. L'importance de la collection de gravures et dessins originaux permet de les présenter par roulement afin de limiter leur exposition à la lumière.
L'importance mondiale de l'artiste est attestée par la présence de ses œuvres dans les principaux musées du monde dont le Louvre, le British Museum, l'Albertina de Vienne (Autriche) et le Musée de l'Ermitage à Saint Petersbourg.
Pour les connaisseurs, les œuvres de Greuze justifient à elles seules un déplacement à Tournus.

Parmi les autres œuvres présentées, on peut citer une collection de tableaux représentatifs de différentes écoles françaises, italiennes et flamandes du XVe au XXe siècle, des sculptures de Curillon et Désiré Mathivet et quelques pièces d'art contemporain.

Signalons aussi que le Musée Greuze a reçu sur plusieurs années une importante donation de peintures et dessins d'artistes classiques et contemporains. Cette donation a fait l'objet d'une exposition spécifique au cours de l'été 2004 mais son importance est telle, en qualité comme en quantité, qu'elle est présentée par roulement le reste du temps.

Le Musée Bourguignon

Situé dans une maison léguée par le critique littéraire Albert Thibaudet, le Musée Bourguignon porte plus officiellement le nom de Musée Perrin de Puycousin. Il abrite une belle collection de costumes traditionnels du Tournugeois, pour la plupart rassemblés par M. Perrin de Puycousin au début du XXe siècle. M. Perrin de Puycousin a légué sa collection aux musées de Tournus et Dijon.
Le mobilier, l'outillage de la vigne, l'habitat rural... y sont représentés de manière fort intéressante par des reconstitutions des lieux de travail ou de vie.

Une rénovation complète du bâtiment est à l'étude mais ne devrait pas bouleverser cette présentation beaucoup plus attrayante que les expositions d'objets enfermés dans des vitrines jugées plus didactiques par les professionnels de la muséographie.
Compte tenu de la grave détérioration des costumes, exposés depuis trop longtemps à la lumière, et de problèmes de mise aux normes de sécurité, le musée est hélas fermé depuis la fin de saison 2006.

Le musée du vélo Michel Grézaud

Sur 600 m², c'est toute l'histoire de la petite reine qui est retracée à travers une impressionnante collection de 200 vélos (des antiques draisiennes au vélo du record du monde de vitesse sur piste en passant par le grand bi, les cycles militaires, les triporteurs...) et de plusieurs centaines d'objets (quinquets, plaques de police...).

Patiemment constituée tout au long de la vie de Michel Grézaud, passionné par l'histoire du cycle, la collection est aujourd'hui exposée grâce au partenariat entre la famille de Michel Grézaud qui la prête, la Ville de Tournus qui fournit un magnifique local d'exposition, l'association du Musée du Vélo Michel Grézaud qui assure la muséographie et l'animation.

Plus d'infos sur le site officiel du musée, www.enviesdevelo.com

Le projet de musée Gabriel Voisin

Voisin C31 ("Biscooter") - 36 koLe célèbre constructeur d'avions puis d'automobiles est bien connu de nombreux Tournusiens : ayant d'abord habité Le Villars puis le village d'Ozenay, il venait souvent en ville au volant de l'une de ses dernières automobiles, le "Biscooter", véritable ancêtre des actuelles voiturettes.
L'association des Amis du Musée Gabriel Voisin est actuellement à la recherche d'un lieu susceptible d'abriter un musée consacré à cet infatigable inventeur.
Déjà, le Lycée de Tournus s'appelle Lycée Gabriel Voisin tandis que l'aérodrome de Tournus-Cuisery est dédié à Gabriel et Charles Voisin (son frère, lui aussi pionnier de l'aviation).